Mon nom est Benjamin Button, et je suis né dans des circonstances inhabituelles

Publié le par Owl

Titre : L’étrange histoire de Benjamin Button

Titre VO :  The curious case of Benjamin Button

Auteur : Francis Scott Fitzgerald

 Editeur : Pocket

Prix : 1.50 euros

Note :  Retro Block - Question c’est pas tout à fait ça...

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv14606399.jpgRésumé : Jamais Roger Button n'aurait pensé que la seule évocation de son nom puisse, un jour, faire trembler d'effroi un hôpital voire une ville tout entière... Et pourtant... En ce matin de septembre 1860 M. Button, n'en croit pas ses yeux. En pleine maternité, se dresse dans le berceau de son nouveau-né tant attendu, un homme de 70 ans à la barbe vénérable ! Et il s'agit bien de son fils ! Après cette entrée en fanfare dans la vie, Benjamin Button ne pouvait mener une existence comme les autres : né vieillard, il va vieillir jeune, à rebours des autres, de la nature, des ans. Il va voir ses parents se voûter, s'éteindre, sa jeune femme s'empâter et décliner tandis qu'il va retrouver peu à peu santé, vigueur, s'illustrer brillamment à la guerre, courir les fêtes et les mondanités... Au bout du voyage ? Une histoire étrange, extraordinaire et... le néant

 

Mon avis : J’ai beau aduler Gatsby le magnifique, je n’ai pas autant été captivée par cette nouvelle. Elle semblait être bien trop farfelue ! L’idée était perturbante pour moi dès le départ et même si j’ai dévoré certains passages, d’autres m’ont été beaucoup plus difficiles...

 

Le style de l’auteur est toujours aussi détonant. Emprunt de l’air typique des années 20, l’écriture élégante est toujours aussi délectable et je pense que je ne m’en lasserais jamais.

 

Par contre l’histoire ne m’a pas charmée le moins du monde. C’était original, sûr, mais il semblerait que cela soit trop pour moi ^^. J’ai eu dès le début de la nouvelle des problèmes à imaginer son déroulement et les situations, l’idée du rajeunissement de Benjamin... Aussi c’est tellement troublant que j’ai eu du mal à comprendre où allait l’histoire.

 

D’un autre côté j’ai vu ressortir le côté cruel de l’être humain envers quelque chose qui lui est différend. Dès que cela ne rentre pas dans nos normes, on le rejette sans penser aux conséquences, par peur. J’ai eu de la peine pour Button, mais il n’était pas si proche que ça du lecteur, donc je ne me suis pas sentie totalement impliquée dans son histoire... Je ne me suis clairement attachée à aucun des personnages, à part peut-être les « amis » du héros, tellement ils m’évoquaient de la pitité. Bref, je n’avais rien à quoi me raccrocher concrètement dans cette histoire.

 

En conclusion, je reste plutôt perplexe sur cette nouvelle car bien qu’elle soit de Fitzgerald, ce n’est pas un chef-d’œuvre à la Gatsby. Il n’y a rien de remarquable, ni une réflexion marquante de profondeur... En fait, c’est un peu comme si c’était juste le synopsis d’un roman. C’est l’impression que j’en ai : pas finit, à peine esquisser, en attente d’un développement qui je suis sûr aurait été merveilleux.

 

Owl 

Publié dans Fantastique

Commenter cet article