Catherine Earnshaw, puisses-tu ne pas trouver le repos tant que je vivrai ! Tu dis que je t'ai tuée, hante-moi, alors !

Publié le par Owl

Titre : Les Hauts de Hurle-vents

Titre en VO : Wuthering Heights

Auteur : Emily Brontë

Editeur : Le Livre de Poche

Première parution : 1847

Prix : 5.50 euros

Note : 000011686500001168650000116865

 Challenge-anglais

Depuis le temps que j'ai ce livre, que je veut le lire et tout et tout... Et bien ce n'est que maintenant que j'en fait la critique ! Mon dieu, je me désèspère toute seule ... Bon d'accord, j'ai mis aussi du temps à l'acheter parce que pour tout vous dire l'étiquette "Le livre préféré de Bella et Edward" m'a rebuté pendant des mois... Le cap est passé et je n'en suis pas déçue !

 

 résumé :  Les Hauts de Hurle-Vents sont des terres balayées par les vents du nord.Une famille y vivait heureuse,quand un jeune bohémien attira le malheur.Mr Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff.Mais ses enfants l'ont méprisé.Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur,il prépare une vengeance diabolique.Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage.La malédiction pésera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et frustre.Ce roman anglais le plus célèbre du 19ème siècle à nos jours , a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère.Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice.Elle imagina tout,même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.

 

Mon avis : Ce livre est un classique de la littérature anglaise, et je comprend totalement pourquoi ! Assez proche dans le style d'écriture de "Orgueil et Préjugés", l'histoire est pourtant  totalement différente !

Cette fresque familliale est complexe mais vraiment captivante . Comme dans le roman de Jane Austen, il y a certains passages qui sont lents tandis que d'autres peuvent vous entraîner pour quelques heures de lectures non stop . Le petit problème est je crois le trop grand nombres de personnages ... Je me mélangeait parfois les pinceaux, surtout au début, et égallement dans les liens de parentés, les décès... Bref tout ce qui fait les grandes fresques familliales.

J'ai énormément apprécié comment était dépeint les sentiments entre chacun des protagonistes et les descriptions de la lande anglaise me font toujours pâlir d'envie ! C'est l'atout de ce genre de livre, leur capacités à vous faire pénétrer dans l'histoire non par l'action comme d'habitude mais par leur descriptions agréable des sentiments, paysages, personnages...  Les expressions, les sentiments sont décrit avec une telle précision et clareté que, malgrès les plus de cent ans du manuscrit , ont se retrouve dans cette haine, cet amitié ou ce désespoir décrit par l'auteur. 

J'ai dévoré en environ 6 heures ce roman de 400 pages, je trouve qu'il avance donc assez bien même si parfois on est un peu ralentit dans la progression par des moments qui traînent en longueur ou qui se répetent . 

J'ai passé un agréable moment avec ce livre, captivant par son écriture naturel et sans fioritures. La haine diabolique  de Heatcliffe, qui est au centre du livre, est décrite de manière tellement recherchée, que l'on se demande si l'auteur n'a pas connu ce sentiment :D . C'est un livre universel a lire de toute urgence , rien que parce que c'est un livre que tout le monde connaît et certainement pour se faire plaisir aussi  ! 

A bientôt 

Owl 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article