Comment ce passe-temps, la lecture de romans que d'autres considéraient comme un plaisir, pouvait-il lui laisser croire qu'elle était supérieure a tout le monde?

Publié le par Owl

Titre : expiation

Titre VO : Atonement 

Auteur : Ian McEwan

Editeur : Folio

Première parution : 2001 

Prix : 8.40 euros 

Note : 0000116865passable...peut-être moins...


 

 


 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/514EJZSA71L._SL160_.jpgRésumé :  Sous la canicule qui frappe l'Angleterre en ce mois d'août 1935, la jeune Briony a trouvé sa vocation : elle sera romancière. Du haut de ses treize ans, elle voit dans le roman un moyen de déchiffrer le monde. Mais lorsqu'elle surprend sa grande sœur Cecilia avec Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve aux désirs des adultes va provoquer une tragédie. Trois vies basculent et divergent, pour se recroiser cinq ans plus tard, dans le chaos de la guerre, entre la déroute de Dunkerque et les prémices du Blitz. Mais est-il encore temps d'expier un crime d'enfance ? Un roman dans la grande tradition romanesque, où Ian McEwan, tout en s'interrogeant sur les pouvoirs et les limites de la fiction, restitue, avec une égale maîtrise, les frémissements d'une conscience et les rapports de classes, la splendeur indifférente de la nature et les tourments d'une Histoire aveugle aux individus.

 

Mon avis : je n'ai pas réussit à adhérer à un roman pourtant encensé par d'autre. Trop de description, de remise en question, qui font tout oublier de la beauté de l'histoire, qui n'est plus qu'une toile de fond. Je n'ai même pas eu la foi de le terminer, ce qui est rare... 

 

Tout d'abord, ce livre m'avait l'air très bien à lire ! Une couverture et un résumé sympathique, de bonnes critiques, une jeune fille voulant être écrivain...Que du bon ! Mais ça c'était au départ. Car oui, après il s'agit de rentrer dans le roman. Ce qui est long...même très long. 

 

Le style de l'auteur à beau être assez agréable (mais pas génial non plus) le temps passé à : présenter le décor, présenter tout les personnages du roman, à mettre en place l'intrigue... La moitié du roman est passé lorsque l'on arrive au drame qui noue ce roman! La moitié !!! J'ai déjà eu du mal à aller jusque là, même si l'intrigue est captivante.

 

L'auteur change de point de vue comme pas possible : un moment c'est Briony, l'instant d'après Cécilia, puis Robbie, sans forcément expliquer les changements et en donnant sur une même situation le point de vue de tout les personnages. Je dois dire que je me suis retrouvée perplexe lorsque Briony raconte de manière horrifiée un événement plein de beauté pour les deux autres, je ne savais pas sur quel pied dansé, ni sur quel point de vue me baser. Le résultat est que je n'ai quasiment rien compris à l'histoire, et que les personnages me sont totalement pasé à côté.

J'ai eu du mal au moment de la première intrigue à savoir si il fallait que je sois choquée ou béate !!! Bref, je n'ai pas tout compris tellement l'auteur nous fait tourner en rond, ou en bourrique, car ce dont il parle n'est jamais précisé clairement !!! Je ne veut pas gâcher le suspens donc je n'en parle pas de ce moment là, mais franchement ! J'ai carrément du demander à mon amie, qui avait vu le film, qu'elle était l'histoire au départ et là, ô renversement de situation...j'avais compris totalement l'inverse ! Vive les explications ! 

 

Ensuite, la deuxième partie du roman raconte la guerre et l'histoire d'amour de Cecilia et Robbie. Là, encore des longueurs puisque pendant près de 100 pages (après je ne sais pas car je me suis arrêtée disons 180 pages avant la fin...) on suit le soldat Robbie dans la campagne française nous racontant son amour pour la belle Cécilia. Que de niaiserie à des moments...C'est plus que je ne pouvais en supporter, résultat le livre retour au CDI sans une once de remord de ne pas avoir lu la fin même si je réussit à la deviner aisément... 

 

Challenge-anglais Logo-challenge-gilmore-girls-Karine

 

Bref, un roman avec plus de descriptions que de paroles (environ 1/4 du livre pour ces dernières...) qui malgrés une intrigue ô combien saisisante, m'a laissé de glace. Même lorsque je m'ennuyais ferme, l'idée de sortir ce roman de mon sac et de le lire me rebutait au plus haut point. Vous savez, un peu à la manière de ces livres de classes qu'on vous force à lire alors que vous ne pouvez pas les encadrés...Ben là, c'est pareil sans la contrainte extérieur. 


Owl 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Adalana 06/12/2011 09:40

Je l'avais acheté suite à un avis très positif, j'espère qu'il me plaira plus qu'à toi !

Owl 06/12/2011 15:15



Sincérement je l'éspère aussi ! Mais vu qu'on dit que tout les goûts sont dans la nature, je ne me fait pas trop de soucis ^^ Je te souhaite une bonne lecture en tout cas :D