Je ne répliquai rien. Mais je commençais à la sentir monter, l'odeur du rat crevé.

Publié le par Owl

Titre :  La mort entre autre

Titre VO : The one from the Other

Auteur : Phillip Kerr

Editeur : Le livre de poche

Année de parution : 2006

Prix : 7.50 euros

Note :000011686500001168650000116865

 

lu dans le cadre du challenge God Save The Livre et Histoire

challn    Challenge-anglais

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTpU9xi2mKHb5ZjCj1hV_CwGZQmiRWDC3gFb0dj-8j-4TpAKPq-Résumé : 1949. Munich rasée par les bombardements et occupée par les Américains se reconstruit lentement. Bernie Gunther aussi : redevenu détective privé, il vit une passe difficile. Sa femme meurt, il a peu d'argent et surtout, il craint que le matricule SS dont il garde la trace sous le bras ne lui joue de sales tours. Une cliente affriolante lui demande de vérifier que son mari est bien mort, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse. Tel Phil Marlowe, et en dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales. L'Allemagne d'après-guerre reste le miroir de toutes les facettes du Mal et le vrai problème pour Gunther est bientôt de sauver sa peau en essayant de sauver les apparences de la morale. Atmosphère suffocante, hypocrisies et manipulations, faits historiques avérés façonnés au profit de la fiction : du Philip Kerr en très grande forme.

 

Mon avis : Un roman original et délectant !!

 

La suite de la Trilogie Berlinoise n'est pas si resplendissante que son aînée mais elle déménage toujours autant ! On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de l'auteur : de l'action à couper le souffle, des péripéties dignes des plus grands auteurs de romans, de l'Histoire (en long, en large et en travers) et des enquêtes qui filent comme le vent ! 

 

Bernie Gunther reste le même. Détective en "pré-retraite" toujours aussi ironique et tranchant que dans sa jeunesse, dès qu'il se remet au travail, il attire les ennuis comme un frigo un aimant :D ! Dès le début du roman, les aventures nous prennent à la gorge et il est impossible de lâcher le livre. Les manipulations sont tordues, de manière pire que des tuyaux de plomberie , et les révélations nous tombent dessus les unes après les autres, nous donnant presque le tournis. 

Le seul point faible de ce roman, et de même la raison pour laquelle il ne se classe pas à côté de la Trilogie Berlinoise pour moi, et que la fin à été un peu expédiée selon moi. Beaucoup de vent pour une petite tornade je dirais... Le début est épuisant, il relance sans cesse, et je ne m'en plaint pas, mais ensuite, on ralentit un peu, pour une fin à laquelle je m'attendais un chouïa et qui ne m'a pas tant emballée que ça. Je reste quand même sur une très bonne impression car, même si la fin n'est pas "digne" de ce Polar, je la respecte et la trouve assez torve quand même. Il ne faut pas trop en attendre non plus ( je crois que c'est un défaut chez moi depuis que je regarde Sherlock ou Doctor Who! car ces deux séries rendent les gens à l'affût du moindre indice pouvant donner lieu à une fin spectaculaire) :Sachons rester simple et profiter des petits plaisirs de la vie.

 

En conclusion, un roman toujours aussi captivant, qui est complexe et machiavélique, et qui tisse sa toile entre les grandes pattes de l'Histoire. On se demanderait presque si Gunther n'a pas vraiment existé avec tout ça ^^ ! 

Publié dans Policier-Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article