Je vous ai déjà dit que j'en ai finit avec la vie et que je suis en règle avec la mort.

Publié le par Owl

 

 

Titre : Les justes

Auteur : Camus

Editeur : Folio

Première parution : 1950 

Prix : 4.60 euros

Note : 000011686500001168650000116865

 

 

challenge-abc2012

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/31A3%2BFY10sL._SL500_AA300_.jpg

 

Résumé Ne pleurez pas. Non, non, ne pleurez pas ! Vous voyez bien que c'est le jour de la justification. Quelque chose s'élève à cette heure qui est notre témoignage à nous autres révoltés : Yanek n'est plus un meurtrier. Un bruit terrible ! Il a suffi d'un bruit terrible et le voilà retourné à la joie de l'enfance.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis : Une pièce merveilleuse de réflexion et qui est universelle tant par son histoire que ses personnages.

 

Je dois avouer qu'au départ je n'avais pas aimé cette pièce (c'était il y a déjà deux ans) mais je m'était peut-être un peu trop préssée car dès que je l'ai reprise en main, l'histoire, le décor et les personnages m'ont tout de suite fasciné. En plus, cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de pièce de théâtre et j'étais tellement en manque de ce genre de littérature que je l'ai finit en 1 heure, chrono en main ! 

 

Pour commencer, la trame de fond de l'histoire est déjà captivante. Nous sommes en 1905 en Russie, et nous suivons les déboires d'un groupe de révolutionnaires voulant assassiner le Grand Duc, oncle du Tsar. Ce qui est captivant n'est pas tant la période dans laquelle se déroule la pièce mais plutôt le fait que nous apprenions au début du livre que l'histoire c'est réellement déroulée ainsi ! En effet, les héros de l'auteur ont vraiment existé et ont réellement agi ainsi. C'est donc une page de l'histoire russe que nous voyons dans cette pièce de théâtre.  

 

Ensuite, ces personnages sont tout à fait merveilleux. Sincères, ils sont malgré leur statut de terroristes des êtres sentimentaux et incertains. J'ai adoré les remises en questions qui les travaillent de bout en bout de la pièce, sans compter leur adorable courrage. Ils font penser aux autres qu'ils sont courageux (et c'est vrai que certains le sont) alors qu'en partie, ils ont peur, ou sont trop téméraires. Leurs caractères sont vraiment très distinct les uns des autres mais j'ai quand même réussi à me mélanger les pinceaux entre leurs noms... Mais ce n'est que cela qui m'a posé problème. 

 

Les réflexions apportées par l'auteur complètent adroitement la pièce de Sartre Les mains sales. Il revient sur la question de donner la mort à quelqu'un et sur l'amour. Un amour impossible et immensément triste. Je ne vous dit rien, laissons au moins planer un petit doute...

 

En conclusion, je dirais que cette pièce est vraiment très intérressante, autant au niveau de l'histoire que des questionnement que se pose l'auteur à travers ses personnages complexes et infiniment humains. 

 

Owl

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Misss-bouquins 23/01/2012 16:01

J'ai du lire ce livre pour les cours, mais j'ai réellement beaucoup aimé. Je suis d'accord avec ton avis. Depuis j'ai plusieurs livres de Camus dans ma pile à lire =).