On ne demande rien, en général, mais ça nous tombe dessus quand même.

Publié le par Owl

Titre : Drive 

Titre VO : Drive

Auteur : James Sallis 

Editeur : Rivages/ noir

Première parution : 2005

Prix : 6.90 euros

Note : m250-image-69-1267483475

 

Challenge-anglais

Le film que j'ai adoré cette année est tiré de ce livre ... presque aucun rapport mais le même sentiment m'a prise quand j'ai posé ce livre : une envie de le relire incroyable !!! j'ai même envie de revoir le film...Oops ^^

 


 

http://www.decitre.fr/gi/87/9782743622787FS.gifRésumé : Dans un motel de Phoenix, un homme est assis, le dos au mur d’une chambre, et il regarde une mare de sang qui grandit à ses pieds.
Ainsi commence drive, l’histoire, selon James Sallis, d’un homme " qui conduit le jour en tant que cascadeur pour le cinéma, et la nuit pour des truands ". Dans la grande tradition du roman noir, il est " doublé " lors d’un hold-up sanglant, et bien qu’il n’ait jamais auparavant participé aux actions violentes de ses partenaires occasionnels, il se met à traquer ceux qui l’ont trahi et ont voulu le tuer.Dédié à Ed Mcbain, Richard Stark et Lawrence Block, Drive est un roman au style affûté comme un rasoir, qui n’est pas sans rappeler l’écriture sèche et nerveuse de Jean-Patrick Manchette.
Un exercice de style éblouissant de la part de James Sallis, créateur du privé Lew Griffin, poète, universitaire, traducteur en Amérique de Raymond Queneau et dont la plupart de ses romans ont été édités en Série noire.Drive a fait l’objet d’une adaptation cinématographique, réalisée par Nicolas Wending Refn (Pusher, Valhalla Rising le guerrier silencieux), qui a d’ores et déjà reçu l’accueil très favorable de la critique ainsi que le Prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes.

 

 

 

 

Mon avis : Un livre original et prenant, qui n'étouffe pas le lecteur malgrés la noirceur du thème ! Fascinant !!

 

Tout d'abord, ce livre m'a sauté dessus dès que je suis sorti de la séance du film qui en est tiré. J'ai adoré le film et donc, c'est en toute évidence que j'ai acheté le livre. La couverture, je n'ai donc rien à y redire puisque je l'adore ! Je commence même à apprécier cette caractéristique de Rivages/noir de faire une couverture "granuleuse" avec les titres surlignés de blanc. Ca donne déjà une certaine mise en bouche pour le livre :) . 


L'histoire est la même que celle du film : le Chauffeur (on ne le connaît que par ce surnom), est attaqué lorsqu'un braquage auquel il participe tourne mal, et décide de se venger. C'est vraiment simple et bateau comme idée, mais avec l'auteur, on est pris dedans ! Contrairement au film qui ne nous raconte que cette partie de la vie du Chauffeur, le livre nous explique entre-deux chapitres, son enfance (assez troublante) et comment il en est arrivé là. Autre diffèrence avec le film, les actions ne se déroulent pas dans le même ordre, et j'y ai plus adhéré. J'ai apprécié le fait que, même si le livre est basée sur une vengeance, son atmosphère ne soit pas étouffante, contrairement à la plupart des romans noirs.


Le style de l'auteur est aussi pour une grande part dans mon appréciation du livre.On suit le héros, ses pensées et sa vie de tout les jours mais en même temps, on suit le déroulement de sa course vengeresse racontée sur le même ton : ça donne une sensation de banalité à l'ensemble, ce qui ressort étrangement de l'histoire. Le thème et l'histoire ont beau être très sombre , le livre plein d'action, le style de l'auteur reste froid et calme, un peu comme son personnage. C'est vraiment quelque chose d'étonnant car même lorsque normalement notre anxiété est censée monter en flèche, l'auteur nous fait rentrer dans la froideur calculée et dérangeante du héros, et on se surprend à être détendu, comme si on lisait un passage habituel dans un livre, alors que ce n'est pas le cas du tout.

 


Le style donne au héros une personnalité indifférente et à l'histoire une insignifiante normalité. C'est, je pense, ce paradoxe avec les actes  et le récit qui fait de ce livre une oeuvre authentique et inédite. C'est un roman atypique que j'ai dévoré en peu de temps et qui m'a donné envie de le relire, même finit, car on ne peut pas se lasser de cette histoire géniale. J'ai, en toute simplicité, adoré ce livre. 

 

Owl 

Publié dans Policier-Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article