Encore amoureux d'elle, j'ai tourné le dos...

Publié le par Owl

Cette magnifique phrase est tirée du célèbre roman de Scott Fitzgerald : Gatsby le Magnifique.

 

10fa9_couv-fitzgerald-gatsby.jpgEmprunté à ma soeur, je voulais lire ce roman classique de la littérature américaine du XX° siècle depuis très longtemps. Motivée par le fait que j'avais un bac blanc de Français sur le Roman a préparé, je me suis lancée dans cette douce lecture avec également l'envie d'en découvrir plus sur ce roman écrit dans ma ville.

 

Le résumé est étrangement attirant: Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, le mal du siècle envahit les âmes. C'est l'époque de la prohibition et des fortunes rapides. En 1922, Jay Gtaz, désormais Gatsby, se retrouve fabuleusement riche. Mille légendes courent sur son compte, qui n'empêche pas les gens chic -et moins chic- de venir en troupe boire ses cocktails et danser sur ses pelouses. Gatsby le Magnifique joue la carte des folles dépenses pour éblouir Daisy, mariée a Tom Buchanan, un héritier millionnaire.Le jour où l'espoir de conquérir sa bien-aimée s'évanouit, la fête prend fin brutalement.

Cette petite mise en bouche met quelques ombres sur une histoire d'amour romantique a souhait.

 

Ce roman de neuf chapitres est fluide et agrèable. Un  peu comme lorsqu'on boit une tasse de thé ,chez soi le week-end , devant la cheminée avec en fond sonore le tourne-disque des parents qui balancent un doux I am the Walrus des Beatles. Ce livre me donne cette impression. Je sais que c'est assez spéciale mais il est vraiment très sympathique a lire, ce n'est pas quelque chose de lourd comme le Parfum ou de captivant comme un bon vieux Stephen King mais c'est quelque chose de léger, que l'on peut prendre pour ce détendre après une longue journée et qui nous fera toujours plaisir de retrouver sur notre lit le soir.

 

Mon avis personnel: Je trouve ce roman magnifiquement fluide et doux à lire. L'histoire ne casse pas des barreaux de chaises mais elles est doucereusement agréable. Elle dégage un parfum sucré et vieillot des années folles que j'adore. Pour preuve les passages avec la voiture où le narrateur nous décrit une course folle à près de "cinquante kilomètres heures!". Bref ce petit air  rétro que j'appréciait dans des images, des documentaires ou des films se retrouve dans un roman, et c'est une sensation surprenante !

 

EN CONCLUSION

 

Je lis ce livre si....

- je suis passionée des années folles

- j'aime l'amérique rétro

- les hsitoires d'amour me mettent toujours en émoi

- j'adore  les petits bouquins sans vrai histoire

 

Je m'éloigne de ce livre si....

- les histoires d'amour me débectent ( il faut pourtant savoir faire la midinette de temps en temps)

- l'histoire d'entre-deux guerres ne m'attire pas

- je ne suis pas fana des USA ( pas la peine de l'être de trop pour apprécier... j'en suis un exemple vivant!)

- les histoires qui commencent sans réellement se finir ne sont pas ma tasse de thé ( conseil... prenez du café ! je rigole)

 

Bonne lecture et pour ceux que ça n'interresserait pas je vous donne rendez-vous très bientôt pour un autre article

 

Owl

Commenter cet article